Livre

Zacharie Vincent : une autohistoire artistique

Louise Vigneault
Préface de Guy Sioui Durand

Essai
Parution : 2016-08-23
276 pages
ISBN : 978-2-923926-10-0
39,95 $

Qui était Zacharie Vincent, aussi connu, à l’époque, sous le nom de Tehariolin? Peu de gens le savent. Il s’agit pourtant d’une figure incontournable, considérée comme le premier peintre autochtone moderne. Le présent ouvrage, signé par l’historienne de l’art Louise Vigneault, lève donc le voile sur ce peintre et chef de guerre wendat, longtemps tombé dans l’oubli, qui a considérablement marqué le 19e siècle.

Zacharie Vincent (1815-1886) a suscité la fascination, avec ses allures d’artiste bohème, sa dégaine de clochard mêlée à ses ornements d’apparat, la singularité de ses autoportraits. La légende entourant celui que l’on appelait le « dernier des Hurons » a attiré les regards sur la petite communauté de la Jeune-Lorette (aujourd’hui Wendake), pour ensuite révéler la fierté et la résilience du peuple wendat. Des peintres canadiens, tels Antoine Plamondon et Eugène Hamel, ont réalisé des portraits de Vincent, puis des photographes comme Louis-Prudent Vallée ont immortalisé son image.

Zacharie Vincent : une autohistoire artistique nous plonge au cœur de la vie et de l’œuvre d’un artiste énigmatique qui a laissé en héritage des témoignages essentiels sur sa nation, en équilibre entre la tradition et la modernité.

Pour acheter ce livre